Sinusite

Si vous avez récemment souffert d’un rhume, même le plus banal, vous étiez à risque pour développer une sinusite. La sinusite est, en quelque sorte, une prolongation d’un rhume. Mais bien qu’elle soit la plupart du temps inoffensive, la sinusite peut entraîner des complications graves. Elle peut même devenir chronique et nécessiter une intervention chirurgicale.

Les sinus sont des cavités creusées dans l’os du visage, situées de chaque côté du nez. Ils communiquent avec le nez par de petits passages, les ostia. Les parois des sinus sont recouvertes d’épithélium, une membrane similaire à celle que l’on retrouve dans le nez. L’épithélium agit comme barrière. Il produit du mucus qui est propulsé à travers les ostia jusque dans le nez où il est évacué. Malgré l’avancement de la science, les spécialistes ignorent encore le rôle exact des sinus. Certains croient qu’ils protègent les structures internes de la tête contre les changements brusques de température.

Lors d’un rhume ou d’une allergie, il se produit une inflammation de la muqueuse qui bloque les ostia et gène le drainage des sinus. Tous les rhumes s’accompagnent de cette inflammation. Cela entraîne une accumulation de sécrétion à l’intérieur des sinus qui accentue la congestion nasale. L’adulte moyen fait ce genre d’infections deux ou trois fois par année. Chez les enfants, elles sont plus fréquentes puisqu’ils sont plus exposés au virus.

Chez environ une personne enrhumée sur 200, les sinus seront pris d’assaut par des bactéries qui vont les obstruer davantage. C’est ce que l’on appelle une sinusite aiguë. Des douleurs localisées autour du nez et au front apparaissent. Ces douleurs se manifestent surtout lorsqu’on fait un effort ou que l’on penche la tête vers le bas. Le nez se bouche et les sécrétions nasales passent de blanchâtres à jaunâtres ou verdâtres. Les enfants sont plus exposés à la sinusite.

L’adulte moyen fait 2,3 infections virales par année du tractus respiratoire supérieur, les enfants le double (5 ou 6). Les enfants à la garderie et qui font des allergies ont plus de risques que les autres.

De manière générale, ces symptômes disparaissent au bout de cinq ou sept jours lorsqu’ils sont traités. On peut les soulager en utilisant des produits disponibles en pharmacie. Habituellement, les décongestionnants, les inhalations de vapeur et l’injection d’eau salée, sont efficaces et viendront à bout de la sinusite. Les personnes qui ont des troubles cardiaques ou qui ont une hypertrophie de la prostate doivent se méfier des décongestionnants oraux.

Si les symptômes persistent au-delà de sept jours et résistent aux traitements de base, il est important d’aller consulter un médecin. Ce dernier pourra alors prescrire, si nécessaire, un antibiotique de faible puissance. Dans la plupart des cas, l’antibiothérapie guérira la maladie. Plus rarement, les symptômes persisteront et nécessiteront la prise d’un deuxième antibiotique plus puissant. Chez les patients souffrant d’allergies, le médecin pourra prescrire un corticostéroïde topique en inhalation (vaporisateur nasal) pour aider à réduire l’enflure et minimiser la durée de la sinusite.

Parfois, les traitements antibiotiques s’avèrent inefficaces pour venir à bout de la sinusite. Il faut alors suspecter une sinusite chronique. Le diagnostic de la sinusite chronique se fera au moyen de l’examen des sécrétions, d’une endoscopie (une mini caméra introduite par le nez) qui permettra au médecin de visualiser les fosses nasales et de détecter la présence de sécrétions et par le biais d’une radiographie spécialisée, la tomographie axiale par ordinateur (CT scan ou TACO). L’oto-rhino-laryngologiste décidera du traitement requis selon les résultats.

Quant la sinusite chronique ne répond pas aux traitements médicaux, il faut alors recourir à la chirurgie des sinus. À l’aide d’un appareil endoscopique (télescope) similaire à celui utilisé pour l’examen du nez, le médecin spécialiste ira débloquer les ouvertures. Cette intervention permet de rétablir la ventilation et le drainage des sinus. Elle peut parfois même être réalisée sous anesthésie locale et la convalescence est usuellement peu prolongée.

Résumé : Bien que la sinusite soit habituellement une maladie banale, il ne faut pas croire qu’elle soit inoffensive. Une sinusite non traitée peut entraîner des complications graves comme des maux de tête chroniques, une méningite ou des troubles neurologiques.

L’oto-rhino-laryngologiste est le spécialiste qui a les qualifications pour évaluer et traiter les problèmes sinusaux.


Association d'oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale du Québec
© 2014, Association d'oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale du Québec
Tous droits réservés  |  Conditions d'utilisation | Crédits