Conseils pour assainir l’air de la maison et prévenir les problèmes ORL

Maintenir une humidité entre 35 et 50% et une température de 19 ou 20°C.
La meilleure façon de connaître ces paramètres est d’acheter pour la chambre de
l’enfant un petit hygromètre – thermomètre de table de chevet
(Canadian Tire, La Baie, Centre du rasoir etc.)

Une température ambiante de plus de 20°C et une humidité moindre que 35% assèche les sécrétions nasales et favorise les saignements de nez.

Si, à une température ambiante de moins de 20°C, votre enfant a toujours froid, lui faire porter un pyjama plus chaud et ajouter au besoin une couverture.

Si l’humidité est moins de 35%, acheter un humidificateur d’entretien facile. Ajouter tous les jours de l’eau fraîche et nettoyer l’humidificateur chaque semaine pour éviter la prolifération de moisissures. Pour maintenir une humidité entre 35 et 50% dans la chambre de l’enfant, il faut souvent fermer la porte de chambre de l’enfant pour contenir l’humidité dans la pièce.

Si l’humidité est de plus de 55%, acheter un déshumidificateur et nettoyer le déshumidificateur chaque semaine pour éviter la prolifération de moisissures.

Éliminer les tapis, carpettes, le mobilier rembourré et les accessoires difficiles à nettoyer (jupe de lit, baldaquin etc.). Aérer les chambres, tous les jours et pour quelques minutes, avec l’air frais de l’extérieur.

Éliminer les décorations « ramasse-poussière » et les peluches; l’enfant peut conserver au maximum un toutou ou un doudou dans toute sa chambre, incluant le garde-robe. Déplacer ces objets vers la salle de jeu et tenter d’en limiter le nombre…

Éliminer les oreillers et les douillettes en plumes et les remplacer par une fibre synthétique lavable (hypo-allergène). Dormir avec de la plume (oie, canard etc.), c’est un peu comme dormir avec l’animal dans sa chambre. Si l’enfant transpire et bave dans son oreiller, il faut régulièrement laver et au besoin racheter un oreiller.

Laver chaque semaine, à l’eau chaude, les draps et les couvertures: ceci permet de détruire les acariens contenus dans la poussière. Sécher les draps et les couvertures dans la sécheuse en cas d’allergie aux pollens. Sur une corde à linge, le pollen de l’air se déposera dans les draps pour se trouver en grande concentration en contact avec l’enfant. Pour plus de d’informations; consultez le dépliant « Conseils aux parents pour l’enfant asthmatique et allergique aux pollens » CHU Sainte-Justine

Pour les allergies connues aux acariens, recouvrir l’oreiller et le matelas d’une housse anti-acariens avec une fermeture Éclair. Ces housses sont vendues dans des magasins spécialisés (Allergo Medik, Action Allergie, Vital Air, Quorum etc.)
Passer l’aspirateur, au minimum 4 fois par année (à chaque saison), sur les surfaces du matelas et du sommier, et profiter de ce moment pour retourner le matelas de côté.

Évitez d’utiliser le dessous du lit comme un espace de rangement (boîtes, jouets), la chambre est une pièce pour dormir et non une salle de jeu.

Utiliser l’aspirateur sur le plancher chaque semaine (ne pas oublier le dessous du lit et les armoires) et passer idéalement une vadrouille humide par la suite.

Bannir les produits ménagers qui dégagent de fortes odeurs (nettoyants, boule à mites, désinfectants). Éviter d’utiliser des aérosols à purifier l’air. Toujours épousseter avec un linge humide pour éviter de vaporiser la poussière dans la chambre et la maison. Passer l’aspirateur sur les surfaces des meubles (chaise, divan etc.)

Si la chambre est chauffée à l’air pulsé, recouvrir la bouche d’aération d’un tissu filtrant (canevas de coton etc.) et le laver ou le changer régulièrement. Si le chauffage se fait par des plinthes électriques, défaire et nettoyez la plinthe régulièrement.

N.B. Épousseter une maison de six pièces accumule environ 40 livres de poussière par année…

TABAC

Aucune fumée de tabac ne devrait être tolérée avec les enfants et même idéalement avec les autres adultes (maison ou auto). Si on ne peut se défaire de cette mauvaise habitude, il est essentiel de ne pas exposer les autres à la fumée de cigarette. Au besoin sortir pour fumer en plein air, à l’extérieur de la maison ou de l’auto…Il n’est pas acceptable de fumer sous le ventilateur de la cuisine ou dans la salle de bain.

CHAUFFAGE ET AIR CLIMATISÉ

Un système de chauffage au bois est similaire à une maison de fumeurs. Pour les mêmes raisons, ce type de chauffage n’est pas recommandé (même comme appoint). Si vous utilisez un climatiseur d’air, les filtres doivent être changés ou nettoyés régulièrement.

PRÉSENCE DES ANIMAUX DE COMPAGNIE

Le simple fait d’avoir du poil d’animal en suspension dans l’air est un irritant pour les voies respiratoires. Idéalement avec des jeunes enfants (moins de 8 ans) qui souffrent fréquemment de congestion nasale (6 à 8 rhumes par année), il est recommandé de ne pas avoir des animaux dans la maison. Se limiter idéalement à un animal de compagnie de petite taille et qui ne perd pas son poil.

L’allergie est une réponse exagérée de l’organisme à un allergène. La réaction d’allergie survient habituellement après plusieurs contacts avec l’allergène. On peut ne pas être sensible au poil de chat pendant plusieurs années et le devenir…

De nombreux mythes existent sur des animaux non allergènes du fait que leur fourrure ressemble à de la laine ou à des cheveux. Que les poils de l’animal soient longs, courts, frisés ou raides, ils demeurent malheureusement une source d’allergie. En effet, ils transportent l’allergène principal : les pellicules de l’animal. L’enfant peut être sensible à la desquamation de la peau (pellicule), à la salive, à l’urine et la sueur de l’animal peu importe sa race.

Un bref contact avec l’animal peut être suffisant pour déclencher une réaction allergique immédiate alors qu’un contact prolongé entretiendra parfois des symptômes d’allergie plus subtils.

Pour plus de d’informations; consultez le dépliant « Conseils aux parents pour l’enfant asthmatique et allergique aux animaux » CHU Sainte-Justine

MOISISSURES

Maintenir un taux d’humidité plus bas que 50% et au besoin acheter un déshumidificateur. Nettoyer souvent les filtres du climatiseur, humidificateur et déshumidificateur. Nettoyer les taches noires ou vertes autour du bain ou de la douche ou des fenêtres. S’assurer que la sécheuse à linge ventile vers l’extérieur. Conserver le minimum de plantes et éliminer les pots d’argiles. Ramasser les feuilles mortes autour de la maison avant que celles-ci ne deviennent trop mouillées. N’entreposez pas le bois de chauffage à l’intérieur.

Pour plus de d’informations; consultez le dépliant « Conseils aux parents pour l’enfant asthmatique et allergique aux moisissures » CHU Sainte-Justine

IRRITANTS

Évitez d’exposer les jeunes enfants aux vapeurs de décapants, peintures, poussière de rénovation etc. Les purificateurs d’air (Febreze® etc.) et les parfums d’ambiance sont potentiellement irritants pour les voies respiratoires.
N.B. Pour les enfants souffrant d’allergies formelles aux acariens, pollens, moisissures et poils d’animaux, des dépliants plus complets sont disponibles pour des conseils encore plus précis.


Association d'oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale du Québec
© 2017, Association d'oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale du Québec
Tous droits réservés  |  Conditions d'utilisation | Crédits