Otite

Qu’est-ce que l’otite ?

L’otite moyenne représente l’un des problèmes médicaux les plus courants chez les enfants. Deux enfants sur trois développeront une otite avant l’âge de trois ans. L’otite est causée par une bactérie ou un virus qui pénètre dans le nez ou la gorge et va infecter l’oreille moyenne en passant par la trompe d’Eustache. On estime que 85% des cas sont provoqués par des bactéries alors que 15% sont dus à des virus.

Aujourd’hui, plus d’enfants développent des otites qu’auparavant à cause, notamment, du style de vie moderne. Il n’est pas rare que les deux parents travaillent et que l’enfant se retrouve très tôt à la garderie. Or, le contact avec les autres enfants favorise la transmission des maladies en général et de l’otite en particulier.

À cela s’ajoute le fait que la structure de l’oreille de l’enfant n’est pas encore pleinement développée. Entre autres, la trompe d’Eustache ne fonctionne pas encore adéquatement. La trompe d’Eustache est un tube qui relie l’oreille moyenne à la gorge et a comme principale fonction d’ajuster, en s’ouvrant ou en se fermant, la pression de l’air dans l’oreille moyenne. Diverses maladies comme la grippe ou les infections au sinus et à la gorge peuvent provoquer une inflammation de la trompe d’Eustache et entraîner l’infection bactérienne de l’oreille moyenne. C’est pour cette raison que les otites apparaissent souvent au cours des mois d’hiver.

Les symptômes

L’infection provoque l’inflammation de l’oreille moyenne, c’est ce que les médecins appellent une otite (oto-oreille et ite-inflammation). Une fois l’oreille infectée, du pus s’accumule derrière le tympan et cela entraîne des douleurs dans l’oreille et la perte de l’audition. Les enfants peuvent alors devenir irritables, avoir tendance à se toucher souvent l’oreille, avoir de la difficulté à manger et à dormir, faire de la fièvre et présenter des symptômes qui s’apparentent à la grippe (nez bouché, difficulté respiratoire, toux).

Dans le cas d’une infection sévère, le tympan peut se perforer et du liquide peut s’écouler de l’oreille. Mais plus souvent, l’inflammation de la trompe d’Eustache empêche le pus de s’échapper de l’oreille. Le liquide s’accumule alors dans l’oreille moyenne et peut entraîner des otites à répétition qui nécessiteront parfois une intervention chirurgicale.

La durée de l’inflammation varie considérablement d’un enfant à l’autre. Une otite peut disparaître au bout de 48 heures, même sans traitement, ou durer quelques semaines, selon que l’enfant réponde bien ou mal au traitement.

Le traitement

De manière générale, le traitement de l’otite se fera au moyen d’antibiotiques comme la pénicilline. Il est vrai qu’entre 80 et 90% des otites guérissent seules. Pourquoi alors donner des antibiotiques à tous les enfants qui développent une otite? Les données actuelles de la science ne permettent pas aux médecins de cibler les cas qui pourraient guérir sans l’aide des antibiotiques. Et les spécialistes s’entendent pour ne pas prendre de chances avec les otites, les complications étant parfois très graves (perforation du tympan, perte d’audition, paralysie faciale, etc.) Dans certains cas, une otite non traitée peut dégénérer en méningite 48 heures après l’infection.

Avant l’introduction des antibiotiques, un enfant sur cinq (20%) ayant une otite développait ce genre de complications. Grâce aux antibiotiques il est maintenant rare qu’un enfant développe des complications. Les antibiotiques sont donc efficaces pour combattre l’infection et réduire les risques de complications. Mais il est important de bien suivre la prescription du médecin et de donner aux enfants le traitement en entier. Les parents ont souvent la tentation de mettre un terme au traitement lorsque les symptômes disparaissent. Or, il faut savoir que les bactéries peuvent demeurer actives durant plusieurs jours après le début de la médication.

Certains enfants, comme on l’a dit, développent des otites à répétition. Dans ces cas, il est possible que le médecin propose l’installation d’un tube trans-tympanique. Ce tube aérateur peut aussi être proposé aux enfants qui ont une accumulation de liquide derrière le tympan depuis plus de trois mois. Le médecin ne prend pas cette décision à la légère. Avant de procéder à l’installation d’un tel tube, il tiendra compte de divers facteurs comme le retard de langage chez l’enfant, la persistance de liquide à l’intérieur de l’oreille moyenne ou les récidives d’otite. Ce tube préviendra l’accumulation de liquide et rétablira la pression de l’air dans l’oreille moyenne.

Et la médecine naturelle ?

Certains parents hésitent à donner des antibiotiques à leurs enfants. Ils préfèrent avoir recours aux produits naturels, à la chiropractie ou encore à d’autres médecines dites alternatives. Pourtant, rien aujourd’hui ne permet d’affirmer que ces traitements sont efficaces considérant que 80% à 90% des otites guérissent d’elles-mêmes. Or, les approches naturelles ne peuvent prévenir les complications qui surviennent dans certains cas et c’est pourquoi il est nécessaire de recourir aux antibiotiques.

Quoi faire à la maison ?

L’infection de l’oreille moyenne peut provoquer des douleurs très vives chez l’enfant. Cette douleur se poursuit durant plusieurs heures suivant l’infection. Malheureusement, les antibiotiques n’ont pas pour effet de diminuer la douleur. Pour ce faire, il est recommandé de donner aux enfants des analgésiques (Tylénol, Tempra, etc.). Consultez votre médecin le plus rapidement possible. L’enfant qui a mal aux oreilles n’a pas nécessairement une otite. La douleur peut être provoquée par l’éruption dentaire, une pharyngite ou une amygdalite.

Peut-on faire de la prévention ?

Certains gestes simples peuvent aider à diminuer les risques d’infection de l’oreille chez les jeunes enfants. Pour réduire les risques de contagion, il est recommandé, entre autres, de choisir une petite garderie (six enfants et moins), de maintenir l’air de la maison propre et sain (la fumée affecte les voies respiratoires des enfants) et d’éviter de donner le biberon lorsque l’enfant est couché (le lait ou le jus peut remonter jusque dans l’oreille et favoriser l’infection).


Association d'oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale du Québec
© 2017, Association d'oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale du Québec
Tous droits réservés  |  Conditions d'utilisation | Crédits